Madagascar: Une nouvelle publication de l'APT encourage le renforcement des garanties en matière de garde à vue

Jeudi, juillet 1, 2021

Dans le cadre d'un projet pluriannuel, l'APT a travaillé en partenariat avec le Ministère de la Sécurité intérieure de Madagascar pour renforcer la mise en oeuvre des garanties dans les premières heures de la garde à vue.

"Nous avons la preuve que la mise en œuvre de garanties dans les premières heures suivant l'arrestation est essentielle pour prévenir la torture et les mauvais traitements", a déclaré Ben Buckland, Conseiller principal de l'APT sur le Contrôle externe. 

"Ces garanties comprennent le droit à un·e avocat·e, le droit de consulter un·e médecin ou le droit d'informer un membre de votre famille de votre arrestation", a-t-il déclaré. "Tout le monde a le droit d'accéder à ces garanties, mais elles sont particulièrement importantes pour ceux et celles qui sont dans une situation de vulnérabilité accrue en détention."

"Ce projet a favorisé une nouvelle perception de la loi anti-torture. Maintenant, les policiers n'y sont plus réticents, le projet leur a donné une nouvelle compréhension de ce que signifie en pratique, la mise en œuvre de la prévention de la torture. ”

Aina Randriambelo, Commissaire principale et Cheffe de cabinet du Ministre de la Sécurité intérieure

Dans le cadre de nos efforts conjoints pour renforcer la mise en oeuvre des garanties en matière de détention, l'APT a développé deux outils qui ont été déployés dans les commissariats de police de toute la région de Tana : un registre de la détention standardisé et une lettre des droits.

Nous avons également travaillé avec un groupe d'officiers supérieurs afin qu'ils puissent former leurs collègues sur la manière d'intégrer ces outils dans leur travail.

Pour soutenir davantage leurs efforts, l'APT publie un guide pratique sur l'utilisation des registres de garde à vue dans les locaux de la police à travers le pays.

Le guide comprend des diagrammes faciles à suivre, ainsi que des études de cas illustrées sur la façon de répondre aux besoins de groupes particuliers en situation de vulnérabilité.

"Le guide intègre les questions soulevées lors de notre dernière visite à Madagascar en février 2020, ainsi que dans les discussions en ligne depuis lors", a déclaré M. Buckland.

Équipe