Thaïlande: Une plateforme de dialogue sans précédent pour mettre en œuvre des garanties visant à prévenir la torture

Dimanche, février 2, 2020

L'APT a franchi une nouvelle étape en Thaïlande l'année dernière, en faisant le lien entre les efforts du Département de Protection des Droits et Libertés du Ministère de la Justice, du Centre des Droits de l'homme de l'université Payap et des ONG nationales à travers une série d'activités à Chiangmai en décembre. Celles-ci comprenaient une retraite avec les membres du Sous-comité national pour la suppression de la torture et des disparitions forcées, en soutien à l'élaboration d'un manuel de lutte contre la torture destiné aux autorités ; et un forum public sur les "droits de la personne en détention" à l'université Payap, qui fut une plateforme de dialogue sans précédent entre les dirigeants des ONG de Bangkok et Patani et la communauté locale de Chiangmai.

Retreat on anti-torture and enforced disappearance manual - Thailand, December 2019. APT delegation with representatives of Rights Liberty Protection Department (Ministry of Justice), Subcommittee on Supression of Torture and Enforced Disappearance and Centre of Human Rights and Law Faculty of Payap University, Chiangmai.
Retraite sur la prévention de la torture et des disparitions forcées - Thaïlande, décembre 2019.

En décembre, l'APT s'est rendue à Chiangmai pour élargir la portée de son projet sur les garanties en détention en Thaïlande. Les objectifs de la mission étaient de favoriser un nouveau partenariat et des synergies avec le Centre des droits de l'homme de l'Université Payap (le Centre), et de sensibiliser les étudiant·e·s, les professeur·e·s et les représentant·e·s de la société civile et de la communauté de Chiangmai à la manière dont les garanties préviennent la torture.

L'APT et le Département de la Protection des Droits et Libertés du Ministère de la Justice (RLPD) ont conjointement facilité une retraite pour les membres du Sous-comité national pour la suppression de la torture et des disparitions forcées. Cette dernière s'est concentrée sur l'élaboration d'un manuel sur la prévention de la torture et des disparitions forcées à l'intention des forces de l'ordre et d'autres autorités. Une vingtaine de représentant·e·s des ministères, de la Commission nationale des droits de l'homme et des forces de l'ordre ont participé à cette retraite d'une journée et demie à Chiangmai. Le Dr Christa Crawford, Présidente du Centre, a été invitée à agir en tant que personne ressource pour la retraite, signalant ainsi une avancée bienvenue dans la mise en relation des expert·e·s entre Chiangmai et Bangkok. L'APT a également été invitée par le RLPD à assister en tant qu'observateur·e à une audience publique et à des consultations avec les autorités locales et la société civile sur le projet de loi contre la torture et les disparitions forcées. Ce projet de loi devrait être examiné et discuté par le Parlement en vue de son adoption en 2020.

Pour commémorer la Journée internationale des droits de l'homme (10 décembre), le Centre et l'APT ont co-organisé un forum public de trois heures intitulé "Droits des personnes en détention", qui a mis en lumière le travail de prévention de la torture effectué par la Commission internationale de juristes (CIJ) et la principale ONG locale Duay Jay en Thaïlande. Pour la première fois, les participants ont pu en apprendre davantage sur le travail d'Anchana Heemmina (Duay Jay), de Sanhawan Srisod (CIJ) et de l'APT sur le terrain. Selon Mme Heemmina, ce forum a été "une excellente occasion de mettre en avant le travail des défenseur·e·s des droits de l'homme dans le Sud profond, en particulier en ce qui concerne le soutien aux victimes de la torture et à leurs familles.

“Our project has yet again shown how it can bridge different voice and actions across Thailand. This is the key ingredient to cultivate a real change”, concluded Shazeera Ahmad Zawawi, APT Programme Officer, in her closing statement during the forum.
"Notre projet a montré une fois de plus comment il peut rapprocher les différentes voix et actions à travers la Thaïlande. C'est l'ingrédient clé pour cultiver un réel changement", a conclu Shazeera Ahmad Zawawi, responsable de programme de l’APT, dans sa déclaration finale pendant le forum.

 

Équipe