Prochaines étapes du plan stratégique de l’APT

jeudi, 7 juin 2018

Le Conseil de l'Association pour la prévention de la torture (APT) a pris deux décisions majeures pour renforcer la mise en œuvre de son plan stratégique 2016-2019.

Tout d'abord, le Bureau régional de l'APT, basé au Panama depuis 2009, s’étant acquitté avec succès de son mandat temporaire de soutien à la création et au fonctionnement des mécanismes nationaux de prévention (MNP) en Amérique latine, fermera ses portes fin juin 2018.

Au cours des neuf dernières années, l'APT a contribué à la création de 10 MNP et au fonctionnement des 12 MNP dans la région. Ceci, l’APT l'a fait par le biais de multiples ateliers de formation et séminaires, notamment sur le monitoring de la détention, sur la planification stratégique et les garanties procédurales en détention. Grâce à sa présence en Amérique latine, l'APT a pu favoriser l’échange régional de réflexions et de soutien entre les MNP, les États parties au Protocole facultatif à la Convention des Nations Unies contre la Torture (OPCAT) et le Sous-Comité des Nations Unies pour la prévention de la torture, tous invités à un forum régional sur l'OPCAT organisé par l’APT en 2014.

Rien qu’en 2017, l'APT a accompagné ses partenaires nationaux en Argentine et au Panama pour établir un MNP, ses partenaires nationaux au Mexique pour rédiger la nouvelle loi contre la torture, ainsi que des juges, au Brésil, sur la conduite des audiences préliminaires, en vue de vérifier la légalité de la détention des personnes arrêtées ainsi que leur traitement en garde à vue. En outre, toutes les personnes qui surveillent les lieux de détention dans la région ont bénéficié de la base de données en ligne de l’APT sur les droits humains en prison, désormais traduite en espagnol, entraînant une augmentation de plus de 1'800 utilisateurs depuis son lancement.

Grâce à ces progrès et à nos relations de qualité avec nos partenaires nationaux, l'APT peut continuer à soutenir la prévention de la torture en Amérique latine depuis Genève, où Veronica Filippeschi, qui a une grande expérience de l'APT en Amérique latine, assumera les fonctions de Responsable du Programme Amérique Latine à partir du 1er juillet. Les activités au Brésil continueront d'être mises en œuvre par Sylvia Dias, Représentante nationale de l'APT.

La seconde décision importante du Conseil concerne le Secrétariat de l'APT, qui renforcera son équipe de direction à partir du 1er août 2018. Audrey Olivier Muralt, actuellement Directrice du Bureau régional, assumera les fonctions de Directrice des Programmes régionaux, tandis que Jean-Sébastien Blanc, actuellement Conseiller en matière de détention, prendra le rôle de Directeur des Programmes thématiques. Ainsi, et avec quelques autres ajustements de postes, tous les éléments seront en place pour permettre à Barbara Bernath, la nouvelle Secrétaire générale de l'APT, de diriger une équipe solide et motivée pour continuer à mettre en œuvre le Plan stratégique de l’APT ainsi que son Agenda pour le changement.