Panama : Le mécanisme national de prévention de la torture est désormais opérationnel

lundi, 1er octobre 2018

En septembre 2018, le Panama est devenu le 13e État d’Amérique latine à avoir un Mécanisme national de prévention (MNP) opérationnel, suite à la désignation officielle de son Directeur et de sa Directeur adjointe. Il s’agit d’une étape majeure pour le Panama en matière de prévention de la torture et autres mauvais traitements.

Le 30 août 2018, le Comité de sélection – composé de trois représentantes de l'État (de l'exécutif, du législatif et du judiciaire) et de deux représentantes de la société civile – a nommé le premier Directeur du MNP, Fernando Wing, et la première Directrice adjointe, Karla Pinder, pour un mandat de cinq ans, renouvelable une fois. M. Wing et Mme Pinder dirigent la nouvelle direction nationale au sein du Bureau du médiateur, créée pour agir en tant que MNP.

Comme prévue par la loi sur le MNP de 2017, leur désignation a été effectuée à l'issue d'un processus de sélection public, rigoureux et transparent. À la suite d'un premier appel public à candidatures déclaré nul en raison du faible nombre de candidat·e·s, les activités de sensibilisation à la nature du travail du MNP ont suscité un intérêt accru parmi les expert·e·s nationaux. Par conséquent, 31 professionnel·le·s ont présenté leurs candidatures à la deuxième sélection, dont 10 ont été sélectionné·e·s pour des audiences publiques en août 2018.

Cette nomination suit deux étapes importantes : la divulgation publique du rapport de la première visite du Sous-comité pour la prévention de la torture (SPT) au Panama ; et la publication du décret de mise en œuvre de la loi sur le MNP en août 2018 – rédigé par le Bureau du médiateur et des représentant·e·s d’organisations de la société civile locales avec le soutien de l’APT.

« Nous nous réjouissons de cette avancée majeure au Panama et félicitons tous les secteurs impliqués et engagés dans la prévention de la torture depuis 10 ans », a déclaré Veronica Filippeschi, Responsable du programme Amériques de l'APT. « Bien que d'autres mesures soient encore nécessaires pour que le MNP soit pleinement opérationnel – y compris la création d’un Conseil consultatif des ONG et la sélection du personnel du MNP, nous sommes convaincus que les conditions sont réunies pour que le MNP puisse bientôt commencer son travail. Nous restons déterminés à soutenir les premières étapes du MNP et nous savons qu'ils bénéficieront également de l'expérience de tous les autres MNP d'Amérique latine. »

Pour plus d'informations sur :

  • Notre travail au Panama, veuillez cliquer ici
  • La mise en œuvre du Protocole facultatif à la Convention des Nations Unies contre la torture (OPCAT), veuillez accéder à notre base de données OPCAT