APT - L'Australie s'engage à plus de transparence et de surveillance de la détention

L'Australie s'engage à plus de transparence et de surveillance de la détention

vendredi, 22 décembre 2017

Huit ans après la signature du traité de prévention de la torture, l'Australie devient le 86ème État partie au Protocole facultatif se rapportant à la Convention contre la torture (OPCAT) et s'engage à assurer un suivi régulier et indépendant de ses lieux de détention.

« C'est un grand pas en avant vers une meilleure protection de la dignité de toutes les personnes privées de liberté en Australie, » a déclaré le Secrétaire général de l’APT, Mark Thomson. « Cela renforce aussi considérablement l'engagement de l'État en faveur de la justice et de la recherche de solutions pour protéger tous les citoyens, en particulier les plus vulnérables. »

L'Australie devra établir un ou plusieurs mécanismes nationaux de prévention (MNP) pour surveiller tous les lieux de privation de liberté – tels que prisons, commissariats, institutions psychiatriques et établissements pour migrants, y compris les centres de détention offshore – et émettre des recommandations au gouvernement.

Pour en savoir plus (en anglais)