L'APT salue la nomination de Michelle Bachelet au poste de Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme

mardi, 14 août 2018

L’APT se réjouit de la nomination de l’ancienne présidente chilienne, Michelle Bachelet, au poste de Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme.

En tant que survivante de la torture qui a dû s'exiler, ancienne cheffe d’État (2006-2010 et 2014-2018) et première directrice d’ONU Femmes, l’ expérience personnelle et professionnelle de Michelle Bachelet la placent dans une position unique pour diriger le Bureau du Haut-Commissariat aux droits de l'homme et renforcer la promotion et la protection des droits de l'homme dans le monde. Son engagement profond en faveur des droits humains pour tous et toutes et de la lutte contre les violences fondée sur le genre, y compris les dimensions sexospécifiques de la torture, sera déterminant pour la mise en œuvre du nouveau Plan de gestion du Haut-Commissariat.

« L’APT a eu le privilège de coopérer avec Michelle Bachelet, qui a toujours été une alliée pour la prévention de la torture et des autres formes de mauvais traitements. Sa voix forte sera essentielle pour que les victimes soient écoutées et que la prévention des violations des droits humains soit au centre de toute politique étatique. Nous nous réjouissons de travailler avec elle dans son nouveau rôle de Haut-Commissaire », a déclaré la Secrétaire générale de l’APT, Barbara Bernath.

Michelle Bachelet sera la septième personne à occuper le poste de Haut-Commissaire depuis la création du Haut-Commissariat en 1993 et succédera à Son Excellence Zeid Ra'ad al-Hussein, dont le mandat se termine le 31 août 2018.