Changement à venir au sein de la direction de l’APT

jeudi, 14 décembre 2017

Notre Secrétaire général, Mark Thomson, a annoncé qu'il souhaitait prendre une retraite anticipée et a informé le Conseil de sa démission au 31 juillet 2018.

Pour Mark, qui est en poste depuis 2001, c'est le bon moment de passer les rênes de l’organisation. Bien qu'il ait l'intention de rester actif dans les domaines de la prévention de la torture et de l’accès à la justice, ce sera sur une base volontaire et ponctuelle, son objectif principal étant de saisir cette opportunité pour consacrer son temps et son énergie à sa jeune famille.

La Présidente de l'APT, Martine Brunschwig Graf, a exprimé sa reconnaissance, ainsi que l'appréciation sincère du Conseil d'administration pour le travail accompli par Mark au cours des dix-sept dernières années : « Mark a fait preuve d’un leadership remarquable à l'APT, où il a joué un rôle moteur dans de nombreux développements extrêmement importants en matière de prévention de la torture à travers le monde. Il est très estimé par les organes de visite des lieux de détention ainsi que les partenaires gouvernementaux et non gouvernementaux de nombreux pays qui, comme nous, regretteront sans aucun doute de le voir partir », a-t-elle déclaré.

Et d’ajouter : « Bien que nous regrettions beaucoup le départ de Mark, nous savons que nous continuerons de bénéficier de son soutien et de ses connaissances à l’avenir. »

Le Conseil de l'APT, compte tenu de la qualité de la relève constatée en interne, renonce à procéder à une mise au concours public et désignera officiellement le∙la successeur de Mark lors de sa prochaine séance du 13 avril 2018.