Moyen-Orient & Afrique du Nord

La torture et autres formes de mauvais traitements sont toujours assez répandues au Moyen orient et en Afrique du nord. Néanmoins, certains pays ont fait des avancées importantes vers la lutte et la prévention de la torture et des mauvais traitements, entre autres en ratifiant le Protocole facultatif à la Convention de l'ONU contre la torture (OPCAT).

Notre priorité est donc de soutenir et de renforcer les capacités des Mécanismes nationaux de prévention (MNP) nouvellement établis, afin d’avoir des organes de monitoring de la détention forts et efficaces dans la région. Nous prodiguons des conseils techniques, facilitons des échanges et formons des visiteurs et d’autres acteurs gouvernementaux pertinents, en collaboration étroite avec nos partenaires nationaux.

À travers notre travail dans la région, nous avons contribué aux processus de mise en œuvre de l’OPCAT en Tunisie, au Maroc, en Mauritanie et au Liban. Nous nous concentrons maintenant sur le soutien des nouveaux MNP pour la mise en œuvre efficace de leur mandat de prévention. Avec une perspective élargie sur la prévention de la torture, nous collaborons aussi étroitement avec les autorités afin de les épauler à former les agents du maintien de l’ordre sur les mesures préventives et sur la coopération et le dialogue avec les organes de monitoring.

Le programme MOAN de l’APT a été lancé en 2007, afin d’accompagner l’évolution de la volonté politique vers l’amélioration de la transparence dans les lieux de détention.

Exemples de notre travail dans la région MOAN :

Tunisie : Engagement à long terme pour renforcer les capacités de monitoring du MNP Instance Nationale pour la Prévention de la Torture (INPT) Cohérence du système de prévention de la torture en Tunisie

Maroc : Engagement à long terme pour renforcer les capacités de monitoring de l’équipe du MNP au sein de la CNDH et contribution aux efforts pour sensibiliser les autorités pertinentes au mandat de prévention

Mauritanie : Engagement à long terme pour renforcer les capacités de monitoring du MNP