Les pratiques de détention

Les personnes privées de liberté - en prison, dans des centres de police, des hôpitaux psychiatriques, des centres de détention pour migrants, etc. - sont des êtres vulnérables et particulièrement exposés aux violations des droits de l'homme.

En raison de sa perte de liberté, la personne détenue dépend presque entièrement des autorités et des agents publics pour sa protection, ses droits et ses besoins  essentiels. La personne privée de liberté a des moyens très limités, voire inexistants, d'influencer son propre sort. Dans pareille situation, il existe un risque inhérent d'abus. Les visites de contrôle indépendantes visent à réduire et atténuer ce risque.