Enfants en détention

La détention des enfants (toute personne âgée de moins de 18 ans) doit toujours être considérée en dernier recours et  les mesures alternatives doivent être privilégiées, en visant à garantir l’intérêt supérieur de l’enfant.

La détention a des effets dévastateurs sur leur  bien-être et leur  développement et ne peut répondre que très difficilement à leurs besoins spécifiques (éducation, lien social, cadre structurant etc.). Lorsque la détention s’avère nécessaire, celle-ci devrait avoir pour but principal la réhabilitation et la réintégration de l’enfant dans la société. De plus, selon les standards internationaux, les enfants doivent toujours être séparés des adultes.

Les enfants privés de liberté sont confrontés à des risques accrus de violations de leurs droits, de discrimination, de violence et d’abus et cela dès les premiers instants de la privation de liberté. En cas d’interrogatoire, les enfants doivent pouvoir bénéficier d’une assistance l’égale et de la présence de leurs parents ou représentant légal. En cas d’incarcération, une attention particulière doit être donnée à leurs besoins en termes de santé et de nutrition, prenant en compte leur âge et leur développement.

Les enfants privés de liberté ne constituent pas un groupe homogène, leurs besoins et les risques auxquels ils sont exposés varient selon différents facteurs tels que l’âge, le sexe, leur orientation sexuelle et identité de genre, ou encore leur niveau de développement. En effet, les filles ou les enfants souffrant d’un handicap physique ou mental font face à un risque d’abus d’autant plus important une fois en détention.

Ressources de l'APT

En juin 2014 : 1er Symposium Jean-Jacques Gautier pour les MNP sur les enfants privés de liberté

Vidéo : Vulnérabilitiés des enfants en détention

Voir aussi notre base de données Focus Détention (disponible pour le moment en anglais) qui comprend des conseils pour les personnes effectuant du monitoring ainsi que la liste des standards internationaux.