Afrique

Un nombre croissant de pays africains a pris des mesures pour combattre et prévenir la torture et les mauvais traitements, notamment en ratifiant le Protocole facultatif à la Convention de l'ONU contre la torture (OPCAT). Notre priorité est donc de soutenir les États parties à l’OPCAT à mettre en place des Mécanismes nationaux de prévention (MNP) conformes à l’OPCAT et, une fois désignés, de les soutenir dans leur bon fonctionnement.

En étroite collaboration avec nos partenaires nationaux, nous fournissons une assistance technique et des conseils dans les processus d’établissement des MNP, et nous renforçons les capacités opérationnelles des MNP et d'autres acteurs pertinents tels que les institutions nationales des droits de l'homme (INDH) à travers entre autres, des échanges entre pairs et des formations spécifiques. Ainsi, nous avons activement soutenu les processus de mise en œuvre de l'OPCAT au Sénégal, au Togo et au Rwanda et fourni une formation aux INDH de la région.

« Il y a de réels progrès en termes de lutte contre la torture au Sénégal […] Le problème n’a pas été éradiqué, mais on peut voir l’impact d’activités de sensibilisation. » Diène Ndiaye, Président d’Amnesty International Sénégal

L’APT a obtenu le statut d’Observateur auprès de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples en 1995. À travers notre travail dans la région nous avons entre autres contribué à l’adoption des Lignes Directrices de Robben Island pour l'interdiction et la prévention de la torture en Afrique par la Commission africaine en 2002, ainsi que la création du Comité pour la prévention de la torture en Afrique (CPTA). Notre responsable du Programme Afrique, Jean-Baptiste Niyizurugero, est le Vice-président du CPTA.

Exemples de notre travail dans la région Afrique :

Rwanda : Nous soutenons la désignation et la création d’un Mécanisme national de prévention.

 

Sénégal : Nous avons un engagement à long terme pour le renforcement des capacités de monitoring du MNP, l'Observateur National des Lieux de Privation de Liberté.

Ouganda : Nous soutenons le processus d’écriture de la loi contre la torture, afin d’y incorporer la Convention des Nations Unies (UNCAT) contre la torture, et fournissons une assistance technique et des conseils pour la promotion de sa mise en œuvre.

 

Madagascar : Nous soutenons le processus d’écriture de la loi conforme à l'UNCAT et fournissons une assistance technique et des conseils pour la promotion de sa mise en œuvre.